02-03.12.2016 La littérature policière contemporaine

1er colloque international
Le crime et la crise: écritures et rééecritures de la littérature policière contemporaine
2-3 décembre 2016
Colloque international organisée par le Département de Langue et de Littérature Françaises de l’Université Aristote de Thessalonique.
Fondation Telloglio de l'U.A.Th


Genre littéraire protéiforme s’adaptant au mieux à l’époque, ou exemple typique de la littérature-paralittérature de masse ? Littérature populaire à haute valeur sociale et politique, ou produit commercial et standardisé de l’industrie du livre ? Littérature focalisée sur le mystère du crime en lui-même, ou sur ses causes ? Littérature en marge du système littéraire, ou bien en son cœur, fruit d’une interaction constante avec les autres genres ?
Particulièrement populaire, divisant la critique depuis ses débuts, la littérature policière compte aujourd’hui de fervents supporters au sein même des universités, où elle fait l’objet d’études systématiques (sans que cela signifie pour autant la fin de sa contestation). Le Département de Langue et de Littérature Françaises de l’Université Aristote de Thessalonique a l’ambition, par ce premier colloque international, d’introduire le débat autour de ce genre éminemment populaire dans la sphère académique grecque, en invitant ses auteurs à dialoguer avec les théoriciens et avec le public.

L’objectif du colloque est d’offrir un espace d’échanges critiques afin que soient discutés les différents aspects d’un genre dont les dimensions sociales et politiques gagnent en popularité dans le monde entier – rendant d’autant plus cruciale, compte tenu de l’importance du facteur culturel dans les romans policiers, la question de la traduction. En Grèce, la littérature policière connaît un franc succès, tant en termes d’œuvres originales qu’en termes d’ouvrages traduits. Derrière les policiers scandinaves, qui règnent en maîtres à l’échelle mondiale, la présence des titres français est des plus importantes, témoignant de la richesse de la production française dans un contexte de crise et de mondialisation. Il est remarquable qu’en même temps, la littérature policière serbe ne soit pas du tout connue en Grèce, bien que la Serbie soit un pays voisin. La littérature policière turque est elle aussi presque inconnue en Grèce. D’où la possibilité d’aborder des points cruciaux concernant les politiques et les hiérarchies  éditoriales.

Les romans policiers grec et français constitueront deux études de cas, mais le colloque vise à faire le tour de l’espace méditerranéen. Le colloque se propose de mettre l’accent sur la production contemporaine, née en temps de crise (bien que ces origines remontent jusqu’ à l’après-guerre au moins), sans s’interdire des retours historiques sur l’évolution du genre. Axes d’étude suggérés :

·         L’histoire dans la fiction policière

·         La littérature policière et la redéfinition de la littérature populaire contemporaine

·         Politique, crise, mondialisation etla littérature policière

·         Écriture et transposition de la littérature policière et des escodes : de la traduction à l’adoption du « noir » par la « grande » littérature, en passant par adaptations cinématographiques

·         Archétype et stéréotypes dans la littérature policière

·         Caractère national, international et internationaliste de la littérature policière

·         Espace, errance et psychogéographie dans la littérature policière

·         Thématiques et convergences transnationales

·         Images et représentations sexuées en littérature policière

·         L’étranger, l’étrangeté et l’aliénation dans la littérature policière

·         Enseigner la littérature policière


http://echo.frl.auth.gr/polar/index.php/el/

COMMUNIQUÉ DE PRESSE (en grec)

Pour toute information supplémentaire, veuillez contacter Mme Titika Dimitroulia, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Leoforos Stratou 2A,B.P 18103, 54640 Thessalonique - Grèce

T. 2310 82 12 31 | E. info@ift.gr